La sécurité incendie est un domaine complexe qui, pour être efficace, requiert de larges compétences dans plusieurs disciplines.

Il est essentiel de détecter l’incendie de façon la plus précoce pour mettre en œuvre les moyens de lutte efficaces et protéger les personnes et les biens.

Cela se réalise à travers l’installation de matériels associés entre eux pour former un système global de sécurité incendie. Ce système est désigné sous le sigle SSI : Système de Sécurité Incendie.

On appelle SSI (Système de Sécurité Incendie), le système de sécurité incendie tel que décrit dans la règlementation française. Le SSI est principalement défini par le règlement des Etablissements Recevant du Public (ERP) et par le règlement de certification SSI disponible depuis 2006.

La notion de SSI repose sur une philosophie de la sécurité qui met en avant la séparation des fonctions (par exemple fonction automatique/fonction manuelle) et des règles strictes d’installation.

La certification du système garantit la qualité de fabrication et un fonctionnement cohérent de l’ensemble. Le SSI concerne la détection incendie, la mise en sécurité (évacuation, compartimentage, désenfumage), la gestion des issues de secours.

L’exemple ci-dessus illustre la séparation des fonctions. D’une part la détection incendie (SDI : Système de Détection Incendie), d’autre part la mise en sécurité (CMSI : Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie), indépendante de la première. L’ensemble forme le Système de Sécurité Incendie (SSI). Le SSI comprend enfin les Dispositifs de Commande Terminal regroupant les éléments nécessaires aux fonctions d’évacuation et de mise en sécurité tels que les DAS (Dispositif Actionné de Sécurité), les diffuseurs sonores et les coffrets de relayage.